Prendre un rendez-vous
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nouvelle

Une occasion unique de faire baisser le coût des médicaments au Québec

Le Québec arrive en fin de peloton en matière d’utilisation de médicaments génériques dans le secteur de l’assurance privée au Canada.

Les coûts de plus en plus élevés des régimes privés d’assurance-médicaments ont souvent été évoqués au cours des dernières semaines. De grandes centrales syndicales et des groupes de la société civile font campagne pour inciter le nouveau gouvernement du Québec à créer un régime d’assurance-médicaments entièrement public et universel.

L’objectif d’accessibilité qui est poursuivi est louable. Mais il existe au moins un autre moyen de faire baisser de manière importante la facture des entreprises ou des employés inscrits à un régime d’assurance collective: augmenter le recours aux médicaments génériques.

«Le Québec arrive en fin de peloton en matière d’utilisation de médicaments génériques dans le secteur de l’assurance privée au Canada.»

Le Québec a un système hybride en matière d’assurance-médicaments. Ceux qui ne participent pas à un régime d’assurance collective privée doivent s’inscrire au régime d’assurance-médicaments public.

Or, comme l’ont mentionné plusieurs intervenants, les régimes d’assurance privés ont vu leurs coûts augmenter de manière considérable au cours des dernières années. Le résultat est que ce sont les patients, les travailleurs et les organisations qui paient ces régimes voient leur facture exploser.

Certains réclament une réforme du système public actuel. Nous proposons une approche rapide, simple et efficace.

Le Québec arrive en fin de peloton en matière d’utilisation de médicaments génériques dans le secteur de l’assurance privée au Canada. Le Canada est aussi largement en retard par rapport aux États-Unis quant au recours aux médicaments génériques dans l’ensemble du système, avec un taux de 70%, comparativement aux 90% pour le régime américain.

Pourtant, nos données démontrent que pour chaque augmentation de 1% du recours aux médicaments génériques au Québec, les économies réalisées par les payeurs ou les contribuables s’élèvent à 161 millions$ par année, dont 88 millions$ pour le secteur privé seulement.

«Un plus grand recours aux médicaments génériques, en particulier par les régimes d’assurance-médicaments privés, aurait un impact considérable sur votre facture annuelle.»

Le prix des médicaments génériques n’a jamais été aussi bas au Québec. Le gouvernement et l’industrie ont annoncé une entente historique en juillet 2017, qui fera baisser le coût de ces médicaments à un seuil pouvant atteindre 10% du prix des médicaments brevetés. Ces baisses de prix sans précédent engendreront des économies de 1,5 milliard$ sur cinq ans pour le Québec. Les autres provinces ont signé une entente similaire l’an dernier.

L’Association canadienne du médicament générique et ses membres appuient les efforts pour améliorer la couverture de médicaments d’ordonnance pour les Québécois. L’ACMG représente l’industrie canadienne de ces médicaments qui offrent la même qualité, les mêmes ingrédients et les mêmes standards de fabrication que les médicaments brevetés, pour une fraction du prix. Rendre les médicaments d’ordonnance plus abordables et accessibles est au cœur de notre mission.

Une occasion unique s’offre au Québec pour faire baisser les coûts et réinvestir dans les besoins les plus criants de notre système. Il suffit d’augmenter le recours aux médicaments génériques, en particulier dans les régimes d’assurance privés. On doit saisir cette occasion dès maintenant.

Source: Huffington Post