Prendre un rendez-vous
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Article

L’assurance-voyage, c’est requis au Canada aussi

De nombreux voyageurs ignorent que de se casser une jambe en Ontario peut quand même coûter un bras et qu’une assurance-voyage est chaudement recommandée pour les voyages dans les autres provinces canadiennes.

Même la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) le recommande, tout comme l’Autorité des marchés financiers. Mais voilà, 39% des gens l’ignorent, selon le sondage d’intentions de vacances que CAA-Québec réalise chaque année depuis plus de 10 ans (1). De plus, 7% des répondants ont l’habitude de voyager sans assurance-voyage pour les soins médicaux et 62% jugent improbable qu’ils se procurent une assurance-voyage lors de leur prochain séjour dans une autre province canadienne.

Cela s’explique probablement par le fait que plusieurs voyageurs ont l’impression d’être couverts comme au Québec lorsqu’ils se trouvent dans une autre province, ce qui est faux.
« Ailleurs au Canada, nos frais médicaux ne sont pas tous couverts et ils sont remboursés aux tarifs payés par la RAMQ au Québec. La différence est parfois importante et, sans assurance, on doit la payer de sa poche. »
– Suzanne Michaud, vice-présidente Assurance de CAA-Québec

La carte d’assurance-maladie du Québec est parfois acceptée ailleurs au Canada. Si la clinique ou l’hôpital la refuse, le patient doit alors payer de sa poche et demander un remboursement à la RAMQ. Sauf que la RAMQ ne couvre pas tout. Les services rendus par un professionnel autre qu’un médecin (dentiste ou optométriste, par exemple), les frais pour une chambre privée, l’ambulance et les médicaments, entre autres, ne sont pas remboursés. Par ailleurs, la RAMQ rembourse les frais médicaux aux tarifs du Québec. Dans un exemple tiré de son site Web, un patient qui a eu besoin de services professionnels en Ontario à la suite d’une fracture a obtenu un remboursement de 506 $ pour une facture de 928 $. Plus de détails sur l’assurance-voyage au Canada.

L’assurance-voyage vient avec l’assistance voyage

L’assurance-voyage ne fait pas que payer les factures. Elle vient aussi avec l’assistance voyage, un service offert 24h sur 24h, en français, qui s’occupe de tout coordonner en cas de pépin.

La COVID-19 couverte au Canada?

Les voyageurs qui ont l’intention de traverser la rivière des Outaouais d’ici l’automne, par exemple, seront sans doute rassurés de savoir que la COVID-19 est un risque couvert par l’assurance-voyage vendue par CAA-Québec. Pour les autres assureurs, il est recommandé de vérifier, puisque les politiques varient d’une compagnie à l’autre. Il faut aussi savoir que les primes d’assurances pour les voyages au Canada sont moins élevées que pour les voyages internationaux.

L’assurance-voyage s’adapte à la COVID-19

Des compagnies d’assurances ont adapté leur offre au contexte de la COVID-19, notamment au fait que les vacanciers ont l’intention de demeurer au Québec dans une proportion de 77%, selon le sondage d’intentions de vacances. Par exemple, la télémédecine est maintenant proposée avec un contrat annuel aux assurés chez CAA-Québec qui passeront leurs vacances au Québec ou resteront sagement à la maison.

Permis ou pas de voyager au Canada?

Il est important de vérifier s’il est permis de voyager dans la province où l’on souhaite aller. Par exemple, le Nouveau-Brunswick impose de nombreuses restrictions, mais pas l’Ontario. Fin mai, seulement 5% des vacanciers avaient l’intention de voyager dans le reste du Canada d’ici la fin de l’été, selon le sondage. Reste à voir si cette proportion est appelée à changer au fil des semaines et des mesures de déconfinement.

Source: https://www.indexsante.ca/nouvelles/856/l-assurance-voyage-c-est-requis-au-canada-aussi.php

FERMER
CLOSE